L’art du paquetage

Après une première revue de l’équipement additionnel à celui d’ordonnance, on passe maintenant au paquetage pour les exercices ASSO et compétitions militaires.

Si tu as des idées, partage-les à : assosion.cellcomm@bluewin.ch

L’équipement de base

Dans tout sac tactique, on y trouve:

1. Trousse de soins IFAK 

Tourniquet, pansements divers dont un PPI, désinfectant, bandages, Compeed, couverture de survie, gants latex, ciseaux. Aspirine et Ibuprofen. Pince à tiques, solution occulaire pour laver les yeux. CAT si tu as suivi l’instruction.

En suivant une formation de soins au combat à l’ASSO, tu pourras rajouter du matériel spécifique après avoir reçu l’instruction de base.

La trousse de secours de base, utile aussi en voyage, camping, randonnées, etc.

2. Boissons

On compte 0,4 litre / heure lors d’une marche d’endurance, 3litres sur 24h au minimum.

En fonction du point de départ et d’arrivée, des possibilités de se ravitailler sur le parcours, tu peux calculer tes besoins. La gourde d’ordonnance reste la référence (0.8 l et 1kg pleine) ou un thermos. Les poches d’hydratation souples vont de 1.5 à 3 litres, un 2e contenant rigide est fortement conseillé.

Complément de la gourde d’ordonnance et son gobelet, le bon duo d’hydratation.

3. Nourriture

Barres énergétiques, sandwichs, pommes, fruits secs et chocolat. Après, ça dépend de ton appétit et ta volonté de menu au bivouac.

4. Orientation

Lampe frontale, carte topo, boussole, réglette et crayon, frontale, GPS et piles de rechange, smartphone et powerbank.

5. Protection 

Gants, lunettes neutres et solaires, protection auriculaire. Couteau à la ceinture dans son étui. 2 billets de 10/20 CHF avec 3 pièces de 1 franc dans un étui plastique (pluie et bruit). Quelques mètres de Paracord sont toujours bienvenus et utiles.

la place du couteau militaire: étui au ceinturon pour un accès rapide

Le Panzertape sert à tout au moment le plus imprévu. Réparer une sangle de sac, une chaussure percée, fixer une attelle, etc. Il faut l’enrouler sur une vieille carte de crédit ou autour de la gourde.

Discret, pratique, le Panzertape autour de la gourde est toujours accessible quand on en a besoin.

6. Hygiène

Lingettes humides, brosse à dent/ dentifrice de voyage, un paquet de mouchoirs. Un sac poubelle pour contenir tous tes déchets: pas vu, pas pris.

7.Protection pluie 

Pèlerine, toile / tarp. L’inévitable housse de sac à dos, en différentes couleurs, est la protection la plus rapide en cas de pluie. Pour les longs trajets sous fortes pluies, rien ne remplace le bon sac poubelle à l’intérieur du sac à dos où tout ton matos est contenu dans le sac poubelle.

Un camo assez proche de la TAZ

La priorité: quelle est la mission, quelle destination ?

Comprends bien ta mission ou ton exercice:

Itinéraire, temps de marche, charge et volume additionnel du matériel de groupe et armement.

METEO ! On peut facilement connaitre les conditions météo à différentes altitudes pour les 3 prochains jours.

Bivouac sous la pluie à 0 degrés ou bivouac en temps sec à 15 degrés ? Pluie au début du parcours, au milieu ou à la fin?

Maintenant que tu as fait la liste de tes besoins, tu vas éventuellement compléter ton paquetage avec :

8. Cuisson 

Réchaud de secours 71 (3 repas avant recharge), Jetboil (10 repas/100g de gaz), matériel pour faire un feu. Avant de partir, contrôle que les charges de combustible sont suffisantes.

Les rations de combat (MRE) nécessitent de l’eau bouillante alors que l’on peut manger froid les boites de conserve ; l’un dans l’autre compter 0.4 kg par repas principal. Descriptions dans l’article précédent:

9.Bivouac 

En fonction des conditions météo : matelas isolant, sac bivy. Par grand froid: sac couchage AVEC drap intérieur en soie, coton ou fleece. Descriptions dans l’article précédent:

Comment paqueter tout cela ?

Rien n’est plus pénible que de devoir vider son sac pour retrouver sa frontale, sa nourriture, la boussole, etc…  Si tu n’utilises que le sac de combat d’ordonnance (type alpin: un tube sans accès latéral), tu connais la douleur.

Il faut donc répartir le matériel dans des contenant divers, permettant de les retrouver rapidement sans avoir à improviser un contrôle mat sous la pluie avec la frontale.

10. Les poches MOLLE (Modular Lightweight Load-carrying Equipment, se dit Molly).

Solides, pratiques, en différentes tailles et couleurs. Les MOLLE peuvent se fixer sur les sacs équipés du système d’attache correspondant (aussi appelé PALS, ces drôles de couture sur l’extérieur des sacs tactiques) et aussi être utilisées à l’intérieur du sac.

ATTENTION : une poche MOLLE pèse en moyenne 200g, 5 poches feront déjà 1 kg à vide….

11. Autres poches

Si tu as un sac tactique privé, tu peux ranger une bonne partie de ce matériel dans les pochettes incluses dans le sac, et du coup réduire le nombre de poches individuelles.

Pour l’intérieur du sac, il y a aussi les poches Mesh. Plus légères, moins de 100g, elles n’offrent cependant aucune protection pour la pluie. Elles permettent quand même une bonne organisation du petit matériel étanche ou aussi ranger pélerine, pantalon et chapeau de pluie.

Filet mesh: léger et accès rapide

Les sacs de compression permettent de réduire considérablement le volume du sac de couchage, vestes chaudes, etc…

Les sacs de compression sont inégalables pour les vêtements chauds et sacs de couchage.

Les Dry Bags, étanches une fois le sommet roulé 3 fois, sont efficaces.

Parfait dans le sac de combat d’ordonnance ou un sac alpin.

Un bête sac à zip de ménage de 3 litres contient chaussettes, slip, caleçon long et T-shirt thermiques, au sec !

L’étui à carte permet d’avoir rapidement et au sec tout le matériel topo.

Une carte topo sans étui, c’est pas sérieux.

12. Quelle poche pour quel usage ?

Idéalement, une poche pour:

Premiers soins IFAK

Toilette ( lingettes, brosse à dent / dentifrice, savon, piles de rechange)

Nourriture et réchaud (recharge suffisante, n’oublie pas un briquet et des allume-feu)

Habits de rechange (étanche)

Matos de campement si nécessaire (scie pliable, cordelettes, sac poubelle)

Etui à carte avec réglette/ stylo / papier (boussole/GPS en poche)

Filet Mesch pour y mettre ton mat de protection quand tu te reposes (veste, polaire, gants, lunettes, foulard, Pamir, Mutz ou bonnet)

Le sac filet est parfait pour ranger rapidement son équipement, pliable et très léger. Mais pas étanche !

13. Comment charger le sac ?

Règle 1 : aligne TOUTES les poches et le matériel que tu penses emporter. Détends toutes les sangles latérales de compression de ton sac à dos.

Règle 2 : au fond du sac, ce qui ne sort qu’une fois en zone protégée et au repos (matériel de bivouac et réchaud, linge de rechange). Le lourd est au milieu du sac et contre le dos (comme la poche d’hydratation), bien stable pour ne pas créer de déséquilibre au passage d’obstacles.

Au sommet du sac et dans les poches latérales : ce qu’on va utiliser fréquemment comme l’eau, les sandwiches/barres énergétiques, le mat topo, trousse de secours, qui sont rapidement accessibles.

Règle 3 : si tu as des poches latérales, elles doivent être équilibrées sinon la différence de poids te fatiguera rapidement les lombaires d’un côté.

Règle 4 : le bon sens: on vise le minimum de poids sans regretter un accessoire important ( sac bivy, briquet, piles de rechange, couteau, etc.)

Règle 5 : Puis, tends les sangles du capuchon et les sangles latérales. Un sac bien chargé tient debout tout seul et ne fait pas de bruit au portage.

Une fois le sac rempli et fermé, avec poche d’hydratation remplie, pèse ton sac. Si pour une nuit dehors, ton sac fait plus de 12 kg, réfléchis: vas-tu utiliser, en mode normal ou en urgence, tout ce que tu as chargé ? Tu ne pars pas en promenade avec tout le contenu de tes armoires.

Evidemment, si tu t’entraines avant, vide et reremplis le sac au chaud et dans le jardin, de nuit et sous la pluie ( conseil peu suivi, hélas).

14. Réglage du sac

Relâche les bretelles du sac, retends-les jusqu’à avoir le bas du sac sur le haut de tes hanches.

Si l’exercice inclut le harnais de combat, aucun problème avec le sac d’ordonnance. Il faudra sûrement faire des réglages avec un sac privé, spécialement le passage de la ceinture lombaire du sac. Démonte la poche ABC du harnais et utilise la comme poche dans le sac.

Après une heure de marche avec 20 kg, les bretelles se relâchent un peu et le sac peut commencer à faire mal aux hanches. Idem quand on rajoute une couche d’habit, le point de contact du sac change légèrement de place, de quoi créer une petite douleur après un moment.

Le prochain article sera sur les bases du bivouac.

Si tu as des idées et expériences, adresse-les à : assosion.cellcomm@bluewin.ch

Vendeurs de confiance (tous basés en Suisse, pour éviter les mauvaises surprises au dédouanement et pour faciliter les renvois d’articles) :

https://www.onetangodown.ch/fr/

https://www.tacstore.ch/

https://www.trooper.ch/

https://www.army-boots.ch/fr/ vend les bottes de combat certifiées par l’Armée suisse

Evidemment, il y a plein d’autres vendeurs, mais pour de la qualité Kampf, ceux que nous recommandons vendent du matériel éprouvé. N’oublie pas que le bon marché coûte cher !