Bivouac improvisé: mise en place

  • par

suite de l’article 1:

Le bivouac: protection

Partie 2: Conseils de mise en place du bivouac improvisé (sans blessé, cela sera abordé dans un autre article. De même pour les bivouacs planifiés.)

Décide de ton bivouac bien avant que la nuit tombe. Vers 16h, évalue tes possibilités d’atteindre un point sûr (localité, cabane CAS, écurie d’alpage, etc.). Si c’est fortement douteux, cherche sur la carte ou estime ton environnement pour choisir un abri viable: il faut pouvoir s’isoler du vent, de la pluie et des risques naturels (chute de pierres, éclairs, rivières en crue).

Installe immédiatement ton abri. La tentation est grande de faire une pause prolongée. Non, car la pluie peut redoubler sans crier gare, le brouillard et l’obscurité venir plus rapidement que prévu; alors ton installation improvisée se transformera en cauchemar.

Si tu as des habits de rechange, mets-les une fois tout le travail de bivouac effectué. Si tu te changes au début du travail, ton 2e jeu d’ habits sera déjà humide de sueur pour la nuit, dommage.

Prioritairement, la protection contre la pluie et le vent: bâche, tente ou un abri naturel ( arbres, bosquets, rochers). Une légère pente de la toile permet d’évacuer les gouttes de condensation.

Protection contre le froid du sol: aplanis d’abord le sol et enlève les cailloux. Un tapis de branches d’arbres si disponibles, un « tapis » avec une corde d’escalade, puis ton matelas isolant.

Une corde d’escalade peut faire un super sommier improvisé sur lequel tu poseras ton matelas isolant. Attention aux pierres coupantes !

Protection contre le vent: comble au maximum les côtés de ton abri. En montagne le froid descend, surtout à l’aube.

Les côtés de l’abri doivent être comblés au maximum ( source:Secourisme En Montagne / Youtube)

Si tu as accès au réseau, avertis par téléphone un proche de ton emplacement et décision de bivouac. Cela évitera que quelqu’un de soucieux déclenche une colonne de secours (seule la carte de sauvetage de Air Glaciers couvre les frais de la colonne de secours. REGA ne couvre pas cette prestation, qui atteint facilement les CHF 10’000……).

Fais quelques exercices d’échauffement pour te réchauffer, mange une barre de céréales avant de te coucher et gardes-en une à portée de main en cas de grelottement. Fais tes besoins avant de t’enfiler dans ton sac de couchage, bivvy, un bon sac poubelle de 110 litres (condensation marquée) ou autre contenant.

Protège tes extrémités: on perd d’abord sa chaleur par les pieds et la tête. Chaussettes sèches si disponibles, bonnet sur la tête, ou une couche de textile (veste, etc.)

Evite la nuit super active: il faut garder de l’énergie pour le jour suivant. Même allongé sans dormir (que tu crois), ton organisme se repose et tu feras sûrement plusieurs micro-siestes qui vont te rétablir partiellement.

Détecte les risques d’hypothermie et adopte les bons gestes:

L’hypothermie et ses conséquences

Décider à temps s’il faut improviser un bivouac: souvent une question de survie !