Best Sniper Winter 2022

Après l’annulation pour raisons sanitaires en mars 2020, puis de nouveau en 2021, le troisième essai était le bon et le BS Winter a eu lieu du jeudi 3 au dimanche 6 mars 2022.

Les inscriptions ont été rapidement closes en octobre 2021, avec 23 patrouilles inscrites au lieu des 15 prévues. Malheureusement, plusieurs patrouilles étrangères n’ont pas pu nous rejoindre pour des impératifs divers et certaines patrouilles suisses ont dû annuler leur participation à quelques jours du départ.

Ceci n’a pas empéché 18 patrouilles et 63 staff de se retrouver à la Lécherette au moment donné.

L’épreuve consistait à effectuer un parcours d’une douzaine de kilomètres et de se mesurer dans 10 postes techniques divers. La météo était radieuse avec une agréable température d’infanterie, la couche de neige était profonde et omniprésente en dehors des routes.

18 patrouilles étaient au départ, dont 5 patrouilles étrangères qui avaient reçu l’autorisation de leurs autorités et du DDPS.

La prise des cantonnement et l’arrivée du matériel furent suivies par une instructions au Fass90 et Pist75 pour les participants étrangers. Le soir un premier repas fut servi aux participants et staff.

Cérémonie d’ouverture du Best Sniper, une tradition depuis 2017

Les choses sérieuses commencèrent le vendredi matin dès 0430. Après le briefing et distribution du matériel de patrouille et des postes, une rapide cérémonie d’ouverture s’est tenue, les pieds dans la neige avec les drapeaux suisse, belge, italien et de l’ASSO Sion.

Pendant que le staff des postes ralliait leurs emplacements respectifs, les patrouilles étaient transportées au lieu de départ, soit le pont 15, afin de rejoindre les premiers postes dans le secteur Grandes Charbonnières. Après une montée harassante, il y avait le poste estimation des distances, le poste réglage de la lunette et le poste survie.

Le staff rejoint les postes pour recevoir les patrouilles
Le réseau radio est mis en place par l’AFTT, indispensable dans une région avec une courverture minimale pour les Natel

Estimation des distances et calcul topo de cibles, la base du sniper
Réglage lunette, seulement possible si le tireur est déjà réglé !
Poste Survie: les règles de base du bivouac

Depuis les Grandes Charbonnières, il fallait rejoindre le secteur des Barmes. Une grande partie des patrouilles préfèrèrent emprunter la route carrossable, ce qui leur fit perdre un temps énorme alors que l’heure limite de tir de la place d’armes est fixée à 1600 les vendredis.

Aux Barmes, les postes et difficultés s’échelonnaient: tir aux armes étrangères et anciennement d’ordonnance, tir sur bâtons et tirs de vitesse à 500 m. Avant de sortir de cette zone, le poste alpin avec son rappel de 35 m mettait les participants face au vide.

Après le secteur Barmes, il restait encore le tir pistolet en KD-Box , le tir TLD à Ayernes et le poste Arc et arbalètes à Aveneyre.

Entre les postes, il faut progresser dans la neige avec les raquettes.

A 1830, toutes les patrouilles devaient atteindre le chalet Jorat, où le briefing pour le bivouac et la partie tactique du samedi matin leur donnait les instructions d’engagement. Une patrouille décida d’abandonner: mieux vaut prévenir que guérir.

Tir à 500 mètres dans un cadre majestueux
Tir sur baton: pas si facile !
Tir sur sac à 500m, l’ABC de l’infanterie
Poste alpin et le rappel: la maîtrise des franchissements permet aux snipers de s’infiltrer profondément dans le dispositif de combat
Un peu de vintage avec le tir au Fass 57 et Mq 31, une pensée à nos Anciens

La nuit fut froide, moins 15 degrés, aucune patrouille ne subit de gelures ou décida d’abandonner. A l’aube, les patrouilles se sont déplacées sur les 4 zones tactiques, qui étaient patrouillées par le groupe OPFOR.

Dès 1100, les patrouilles devaient avoir rejoint le Rocher, place de rassemblement des Snipers avec sa plaque fixée dans la roche.

Et enfin l’arrivée au Rocher Best Sniper

Une courte cérémonie de clôture sous un soleil radieux, les patrouilles sont fières d’avoir achevé avec succès cet engagement conséquent. Une dernière marche de 40 minutes avant de retrouver le confort du pont des camions de l’ARTM.

Cérémonie de clôture, les patrouilles sont fières d’avoir réussi !
3 pays, 5 associations militaires et 1 association de collectionneurs, bel exemple de coordination et d’engagement multi-armes !
L’arrivée au Rocher du Best Sniper après 30 h d’engagement dans la neige et le froid

Retour en caserne, REDIMA, SP, SI, sieste. Le shop du Best Sniper fut pris d’assaut et le stock en pris un coup. Repas de gala servi par le staff aux participants, remise des prix, de longs verres de l’amitié avant une nuit réparatrice.

Après une dernière marche, nos camarades de ‘ARTM nous attendent avec les ponts réconfortants des camions
Le SP dans la bonne humeur: bientôt la douche et la sieste.
Les vainqueurs reçoivent leur premier prix, à la hauteur de la réputation du Best Sniper
L’équipe cuisine a servi un superbe repas de gala préparé par notre adjudant traiteur

Dimanche, diane à 0730, déjeuner et nettoyage de la caserne en 1h30. Nos camarades étrangers sont tous bien rentrés ainsi que le staff.

Lundi matin, REDIMA à la BLA: 0 perte.

Reddition des Sako et des cantonnements: tout en ordre.

4 belles journées actives, intenses et sous un soleil radieux, Vive le Best Sniper 2022 !

Rendez-vous du 25 au 28 mai 2023 pour une nouvelle édition !

A l’assaut des sommets de l’Hongrin, place d’armes de l’infanterie suisse.

crédits photos: fb.com/SimonEmilWidmer